J’ai remarqué, au fil du temps, que…

Bougez.

J’ai remarqué, au fil du temps, que le fait d’effectuer une tâche physique aide à activer le temps d’incubation de mes idées et, de toute manière, c’est souvent le seul moment où je peux vraiment terminer ces tâches. Vous savez ce que c’est… on écrit, on écrit, et le temps passe aussi rapidement que la vaisselle s’accumule sur le comptoir.

« Les écrivains devraient avoir une activité physique qui les obligerait à sortir de chez eux. J’en connais à qui cela ferait le plus grand bien. »

C’est ce qu’un ami m’a dit lors d’un repas.
Il n’a pas tort.

Si vous avez bonne mémoire, vous allez vous souvenir du message où j’expliquais que c’est en nettoyant ma maison que les idées confuses concernant mon roman se plaçaient au bon endroit dans mon plan. C’est en bougeant que je redevenais inspirée.

En fait, il y a des raisons physiques à cela. Lorsqu’on bouge, le sang circule mieux jusqu’au cerveau, et ainsi les fluides corporels permettent un meilleur apport électrique à tout le corps. En plus, les courbatures et les crampes musculaires disparaissent comme par magie !