Tous les articles par Les Formations On-X

L’écriture créative inconsciente

Aujourd’hui, je partage un grand secret avec vous. Il s’agit de l’un de mes outils le plus puissants. En tant qu’écrivaine, j’ai mon propre arsenal pour travailler plus efficacement. J’ai nommé ce phénomène l’écriture créative inconsciente.

Non, je ne demande pas à quelqu’un de m’assommer et je n’ai même pas besoin d’être inconsciente. Tout cela se passe au moment où je laisse mon inconscient faire le travail de créativité pour moi. C’est cette façon d’écrire qui me permet de terminer rapidement mes romans et les formations que je prépare pour vous.

Continuez de penser à votre roman le plus souvent possible durant le jour et cela activera vos facultés durant la nuit.

Mais voici le phénomène expliqué plus en détail.

C’est déjà arrivé à tout le monde. Un jour ou l’autre, nous avons été préoccupés et nous avons eu des soucis au sujet d’un conflit ou d’une importante décision à prendre.

Pour certains d’entre nous, il s’agissait de lutter pour se souvenir de quelque chose d’important. Alors, avant de nous endormir, nous y pensions. Assez souvent, le lendemain matin, la réponse nous était livrée sur un plateau comme par magie. Le matin suivant, nous avions la réponse claire et nette dans notre esprit.

Est-ce l’univers qui nous avait envoyé la réponse comme un cadeau ? La réponse nous a alors été fournie par notre plus grand allié créatif : notre inconscient.

Cette forme de créativité utilise le pouvoir de l’esprit inconscient. La technique est simple. En réalité, il s’agit de l’incubation profonde de votre idée qui est analysée, puis votre cerveau digère l’information et vous fournit une réponse en fonction de ses connaissances et de ses capacités d’analyse. Autrement dit, après avoir consciemment (le jour) pensé à votre roman, votre cerveau prend inconsciemment le relais la nuit.

Ce processus d’analyse peut prendre quelques nuits… Durant ce temps, votre roman grandit dans votre esprit. Le cerveau humain est un instrument merveilleux, faites-lui confiance.

N’oubliez pas de soumettre cette question à votre créativité inconsciente : comment faire évoluer mes personnages et mon histoire, les faire changer pour le mieux ou pour le pire, selon mon histoire ?

Pour aller plus loin et apprendre à utiliser cette méthode pour écrire un roman, c’est ici : http://lesateliersplumeetencrier.com/MagicaeVerba/

Bonne écriture !

Évitez la page blanche

Notez tout sans exception.

Dès qu’une phrase bien tournée vous passe par la tête, notez-la. Ayez toujours sur vous un carnet ou enregistrez-vous sur votre téléphone portable.

Nous sommes tous dans le même cas : les meilleures scènes se manifestent lorsqu’on est sous la douche, au travail, dans le métro… Bref, lorsque j’ai une scène en tête, je l’écris dès que c’est possible. Rien de pire que d’avoir une idée géniale et de l’oublier.
En tant que romancier, prenez l’habitude d’observer attentivement la vie et tout ce qui se passe autour de vous. Un romancier a toujours matière à écrire.

Comment être un romancier pro ?

Pour faire connaître votre roman, vous devrez en parler. Je vous conseille de mémoriser son résumé (une demi-page), cela vous évitera les trous de mémoire lorsque des lecteurs intéressés vous bombarderont de questions. Vous devez connaître votre bébé par cœur.

Pour faire connaître votre roman, vous devriez laisser des traces de votre passage… Il est maintenant possible de faire imprimer des cartes professionnelles à peu de frais. Ayez toujours des cartes professionnelles avec vous.

Aussi, prévoyez des marques-pages qui affichent la couverture et le résumé de votre roman.

Un détail important : il est conseillé de publier un roman par année afin d’éviter que votre public vous oublie et passe à un autre auteur.

J’ai remarqué, au fil du temps, que…

Bougez.

J’ai remarqué, au fil du temps, que le fait d’effectuer une tâche physique aide à activer le temps d’incubation de mes idées et, de toute manière, c’est souvent le seul moment où je peux vraiment terminer ces tâches. Vous savez ce que c’est… on écrit, on écrit, et le temps passe aussi rapidement que la vaisselle s’accumule sur le comptoir.

« Les écrivains devraient avoir une activité physique qui les obligerait à sortir de chez eux. J’en connais à qui cela ferait le plus grand bien. »

C’est ce qu’un ami m’a dit lors d’un repas.
Il n’a pas tort.

Si vous avez bonne mémoire, vous allez vous souvenir du message où j’expliquais que c’est en nettoyant ma maison que les idées confuses concernant mon roman se plaçaient au bon endroit dans mon plan. C’est en bougeant que je redevenais inspirée.

En fait, il y a des raisons physiques à cela. Lorsqu’on bouge, le sang circule mieux jusqu’au cerveau, et ainsi les fluides corporels permettent un meilleur apport électrique à tout le corps. En plus, les courbatures et les crampes musculaires disparaissent comme par magie !

Visualisez…

Lorsque j’écris, je permets à mon imaginaire d’entrer dans l’histoire en visualisant mon roman de la même manière que si j’étais en train de regarder un film. Sauf que… c’est moi qui écris le scénario du film !

Je retravaille, scène par scène, mon roman. Il arrive régulièrement que je m’installe en face de mon ordinateur et que les mots jaillissent en moi avec une simplicité remarquable.

Il m’arrive aussi, en me couchant le soir, de penser à l’aventure de mes personnages. Ainsi, je programme mes rêves et, le lendemain, j’ai une facilité incroyable à écrire. En utilisant cette méthode, il m’arrive régulièrement d’écrire une scène par jour et parfois en moins d’une heure. Ceci fait avancer rapidement mon projet et me permet un train de vie normal le jour.

Je vous dévoile une de mes techniques personnelles…

Une touche professionnelle…

Je vous dévoile une de mes techniques personnelles afin de mettre la touche finale à un roman. Ce n’est rien de compliqué et c’est très efficace.

Je lis le roman à haute voix et je m’enregistre. Par la suite, j’écoute l’enregistrement et cela me permet d’analyser le même texte sous un angle différent. Cette technique facilite la recherche des scènes qui ne sont pas fonctionnelles et les expressions trop régionales.
Votre roman doit se lire de manière fluide tout en gardant à l’esprit l’atteinte d’un dénouement exaltant pour le lecteur. C’est l’occasion parfaite de vous débarrasser des phrases sans signification et des expressions régionales.

Si vous avez bien fait l’exercice de relecture à haute voix, vous avez probablement remarqué que certaines ponctuations étaient en trop ou d’autres, manquantes. Vous allez prendre un moment pour corriger tout ça.